Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Licence de Sciences, Technologies, Santé
MENTION SCIENCES DE LA TERRE

3T602 - Stage de laboratoire et approche intégrée en géosciences6 ECTS

Responsables

M. Rouelle, S. Violette, C. Homberg

Objectifs

cette UE optionnelle constitue une initiation à la mesure en laboratoire (compréhension, manipulation, analyse critique des résultats obtenus, rédaction d’un rapport d’analyse circonstancié) et une sensibilisation à l’interdisciplinarité et à la complémentarité des approches conduites en Géosciences au travers de l'étude approfondie d'un objet régional.

Nombre d’heures

au total 60 h

- Stage en Laboratoire : 30 h réparties en 10 demi-journées de 3h, incluant 5-6 demi-journées en laboratoire, les séances restantes sont dédiées à la rédaction du rapport et à la préparation de la présentation à l’oral du travail effectué

- Approche Intégrée en Géosciences : 30 h (Cours-TD intégrés) réparties en 10 demi-journées de 3h

Evaluation

sur 100 pts : Stage en Laboratoire 50 pts et Approche Intégrée en Géosciences 50 pts.

 

"Initiation à une Technique de Mesure dans le Domaine des Géosciences"

Les étudiants seront invités à contacter des laboratoires (dans et hors les murs de l’UPMC) afin d’y acquérir les bases techniques de la manipulation d’un outil analytique au laboratoire en vu de réaliser des analyses (minéralogique, chimiques, biologiques, géochimiques,…). Ils devront rédiger un rapport d’analyse circonstancié sur les analyses qu’ils auront eux-mêmes réalisées.

Les objectifs de cet enseignement sont de :

  • comprendre les principes et méthodes de l'appareil ou la technique d'analyse utilisée
  • manipuler soi-même et obtenir des résultats
  • critiquer les résultats obtenus (reproductibilité, marge d'erreur, etc.)
  • réaliser un support écrit décrivant la technique employée, ses limitations et présentant les résultats de l'analyse
  • s'adapter à un ensemble de contraintes d'écriture et de présentation.

Les laboratoires analytiques au sein desquels les étudiants seront accueillis sont ceux de l’UFR.918- TEB, exceptionnellement dans d'autres laboratoires du CNRS, de MétéoFrance, de l’INRA... Les techniciens et ingénieurs de ces laboratoires pourront apporter leur expérience et savoir-faire.

Evaluation de cette partie de l’UE : la notation se répartit selon le barème suivant : 20 pts sur le rapport d’analyse incluant le travail pratique (préparation des échantillons et maniement de l’outil analytique), 20 pts pour la présentation à l’oral du travail réalisé et 10 pts issu de l’avis porté par le tuteur sur les acquis en labo du stagiaire. Cette partie du module est donc sur 50 pts.

 

"Approche Intégrée en Géosciences"

Les étudiants sont invités à mobiliser leurs connaissances générales et spécifiques en géosciences, acquises tout au long de leur parcours de Licence en Sciences de la Terre, à travers l’étude approfondie d’une thématique à finalité opérationnelle illustrée par un objet géologique unique. Les thématiques pouvant être abordées seront au choix : les ressources en eau, les ressources énergétiques (gaz, huile), l’eau source d’énergie, les capacités de stockage, les risques naturels .... Le bassin de Paris constitue un objet idéal, mais d’autres exemples pourront être choisis au fil des années.

La promotion de Licence ST inscrite au module sera répartie en groupe de Cours/TD intégré (C/TDi) ne dépassant pas un effectif de 20 étudiants pour permettre, au cours de chaque séance, le travail en atelier (5 ateliers de 4 étudiants). Selon l’effectif des étudiants inscrits à ce module, il pourra y avoir un ou plusieurs groupes de C/TDi qui fonctionneront en parallèle avec des enseignants différents.

Si une année, il y a plusieurs groupes, alors chaque groupe de C/TDi pourra aborder une thématique spécifique. A chaque séance, les étudiants d’un groupe C/TDi se répartiront en atelier (5 ateliers de 4 étudiants). Chaque atelier déclinera sur des documents spécifiques préparés par l’enseignant, la question du jour qui constituera une étape dans le cheminement de la thématique étudiée tout au long des séances. Le travail des étudiants se fera donc sur les documents fournis (pendant 2h), à l’issue de cette période une synthèse sera produite par les étudiants (1h) permettant de décrire les notions essentielles fondatrices de la séance. L’enseignant tout au long de la séance présentera les documents, reviendra sur les notions importantes pour s’assurer de leur bonne compréhension, les guidera dans leur appropriation des notions abordées et dans la mise en forme de la synthèse finale. Le travail sur documents devra permettre aux étudiants d’extraire les éléments/observations, données chiffrées et/ou graphiques, de représenter sous forme cartographique, les informations nécessaires à la compréhension des processus géologiques/physiques impliqués dans la notion abordée lors de la séance. Il pourra également leur être demandé de construire une coupe à partir d’une carte, d’établir une carte à partir d’informations disponibles localement, de décrire une méthode ou un processus physique, de quantifier un processus géologique…L’accès à des moyens informatiques, peut-être un plus.

Sur l’objet intégré bassin de Paris, si la thématique retenue concerne « les ressources en eau », les séances porteront sur :

  • S1 - L’histoire anté-bassin sédimentaire, retracer les orogénèses au travers la connaissance et l’étude du socle
  • S2 - La genèse et la vie d’un bassin sédimentaire, subsidence versus remplissage, identification des processus géologiques/physiques et les facteurs de contrôles
  • S3 - Le dépôt sédimentaire une archive sur la vie passée et ses conditions environnementales
  • S4 - Que nous enseignent les dépôts sur la dynamique d’un bassin ? Modifications des propriétés physiques et minéralogiques, quels processus ? quelles conséquences ?
  • S5 - Architecture d’un bassin sédimentaire, les failles, héritage, relation tectono-sédimentaire, les méthodes géophysiques de caractérisation des failles au sol et en puits
  • S6 - Lecture d’un paysage, les évolutions géomorphologiques récentes (0,9 Ma), processus d’incision/dépôts alluviaux, eustatisme, climat
  • S7 & S8 - L’eau une ressources ? Où ? Comment ? Pour combien de temps ?
  • S9 - Préparation du poster
  • S10 - Présentation des posters

Evaluation de cette partie de l’UE : A chaque séance le travail de synthèse réalisé en classe sera noté par l’enseignant et fournira au total une note de contrôle continu sur 25 pts, la dernière séance sera consacrée à la présentation de la synthèse sous forme de poster. Chaque atelier de travail devra présenter aux autres étudiants les résultats de leur synthèse en s’appuyant sur leur poster. Cette synthèse fournira une note sur 25 pts (15 pts pour le poster et 10 pts pour sa présentation à l’oral du poster devant l’ensemble du groupe). Cette partie du module est sur 50 pts.

Remarque : un espace dans l’emploi du temps (1/2 journées libérées sur le semestre) doit être réservé pour permettre aux étudiants d’élaborer, en parallèle des séances du module, une démarche personnelle afin de faciliter la mise en place de la synthèse et la recherche documentaire personnelle sur le thème abordé.

 

Illustration des enjeux de société en géosciences

Compétences et notions et acquises en sortie d’UE

Objet Intégré en Géosciences --- 3T602

  • Valoriser de façon originale ses acquis en Géosciences
  • Acquérir des savoirs méthodologiques fondés sur une approche pluridisciplinaire
  • Quantifier de façon simple des processus physiques
  • Développer son ouverture d’esprit, son esprit critique et son esprit de synthèse
  • Travailler en groupe, présenter à l'oral le fruit du travail collectif
  • Rédiger une synthèse dans un temps limité

03/03/17

Traductions :

    Contact

    Licence Sciences de la Terre

    Tour 56/66 - 3e étage

    BC 2000

    4 place Jussieu

    75252 Paris  Cedex 05

    courriel (licence.sciterre @ upmc.fr)